D'autres intervenants ?

Aucun des textes d’escorte qui accompagnent les écrits de l'autrice dans les Euvres de Louïze Labé Lionnoize n'est clairement signé d'un nom, ce qui sert d'abord à mettre en valeur, par contraste, le nom de l'autrice, omniprésent dans le volume. Mais cette part d'anonymat a suscité aussi une émulation dans l’entreprise d’attribution, prudemment entamée par Bréghot Du Lut en 1824 et moins prudemment poursuivie depuis Prosper Blanchemain en 1875.

Les faits

Un sonnet anonyme liminaire : « Aux Poëtes de Louïze Labé »,
suivi de :
24 poèmes des « Escriz de divers Poëtes à la louenge de Louïze Labé Lionnoize », dont 16 anonymes et 8 portant signature par une devise ou par des initiales (pièces [3], [4], [6], [7], [8], [9], [19] et [22]).

 

État des lieux des attributions

Attribution certaine : 12 pièces (7 des 8 pièces précédentes, signées, ainsi que 5 pièces reparues dans d’autres contextes avec nom d’auteur).

Attribution probable : 3 pièces (une des 8 pièces signées (« D’Immortel zèle »), l’ode latine [2] et l’ode [21]).

Attribution incertaine à ce jour : le sonnet liminaire ainsi que 9 des 24 pièces des « Escriz ».

Le travail reste donc en cours, la multiplication des hypothèses, dont les principales sont rappelées dans le tableau suivant, prouvant la fragilité des attributions.  

 

Historique des attributions

Poème Hypothèses successives Forte probabilité Hypothèse confirmée

Sonnet « Aux Poëtes de Louïze Labé » 

Peletier (A. Cartier, M. M. Fontaine), Jean de Tournes (F. Rigolot 1986), Scève (M. Huchon, 2006), Des Autels (M. Huchon, 2020)    
[1] Poème grec Baïf (P. Blanchemain), Peletier (A. Cartier), Antoine Du Moulin (D. O’Connor), Henri Estienne (F. Rigolot), Marc Antoine Muret (M. Huchon, 2006), Dorat ou « un helléniste parisien » (M. Huchon, 2020), J. Girinet (M. Clément-M. Jourde)    
[2] poème latin Antoine Fumée (depuis Breghot Du Lut) Antoine Fumée  
[3] sonnet Maurice Scève   Maurice Scève [devise employée ailleurs]
[4] sonnet Pontus de Tyard  

Pontus de Tyard [initiales et autre publication]

[5] sonnet Woeiriot (Blanchemain et O’Connor), Charles Fontaine (M. Huchon), Belleau (M. M. Fontaine)    
[6] [7] [8] sonnets Claude de Taillemont   Claude de Taillemont [initiales]
[9] sonnet Jean de Vauzelles (depuis C. Bois), Mathieu de Vauzelles (A. Cartier), G. de La Tayssonnière (P. Blanchemain, M. Huchon) Jean de Vauzelles  
[10] sonetto

L. Alamanni ou G. Symeoni (P. Blanchemain, F. Rigolot), Lattanzio Benucci (M. Clément - M. Jourde)

   
[11] sonetto L. Alamanni ou G. Symeoni (P. Blanchemain, F. Rigolot), L. Benucci (M. Clément et M. Jourde)  

Lattanzio Benucci [manuscrit]

[12] "Aventurosi fiori" L. Alamanni ou G. Symeoni, (P. Blanchemain, A. Cartier, F. Rigolot), Lucantonio Ridolfi (M. Huchon, 2021)    
[13] étrennes Clément Marot (selon P. Blanchemain mais refus de C. Bois et de M. M. Fontaine), Peletier, Antoine Du Moulin ou Claude Galland (M. Huchon 2006), Charles Fontaine (M. Huchon)    
[14] "À D. L. L." Clément Marot (P. Blanchemain, F. Rigolot ; refus de M. M. Fontaine)  

 

[15] épître Baïf   Baïf (via Magny) [autre publication]
[16] « Des Beautez de D. L. L. » Magny   Magny [autre publication]
[17] "À elle mesme" Baïf   Baïf [autre publication]
[18] rondeau Mellin de Saint-Gelais (depuis P. Blanchemain)    
[19] ode Magny   Magny [initiales et autre publication]
[20] madrigal L. Alamanni ou G. Symeoni (depuis Blanchemain), G. Nuvoloni (J.-E Girot)   Giulio Nuvoloni [autre publication]
[21] ode Scève ou Antoine Du Moulin (P. Blanchemain), P. Bugnyon (M. Huchon), J. Peletier (M. M. Fontaine), P. de Tyard (M. Clément-M. Jourde)    
[22] sonnet Antoine Fumée   Antoine Fumée [initiales]
[23] "À Dame Louïze Labé" Mellin de Saint-Gelais (F. Rigolot)    
[24] "Des louenges" Baïf ou Peletier (Bréghot Du Lut), Du Bellay (E. Giudici), Bérenger de La Tour, Guillaume Aubert (depuis P. Blanchemain, M. Huchon, 2006), Baïf (M. M. Fontaine), Guillaume Des Autels (M. Huchon, 2020 et 2021)    

 

Sources

Principales attributions dans :

Euvres de Louize Labé Lionnoize, éd. N. F. Cochard et C. Breghot Du Lut, Lyon, Durand et Perrin, 1824.
Œuvres de Louise Labé, éd. Prosper Blanchemain, Librairie des Bibliophiles, 1875.
Louise Labé, Œuvres complètes, éd. François Rigolot, GF Flammarion, 1986.
Louise Labé, Œuvres complètes, éd. Mireille Huchon, La Pléiade, Gallimard, 2021.
Louise Labé, Œuvres, éd. Michèle Clément et Michel Jourde, GF Flammarion, 2022.

CARTIER, Alfred, « Les poètes de Louise Labé », Revue d’Histoire Littéraire de la France, 1, 1894, p. 433-440.
FONTAINE, Marie Madeleine, « Louise Labé et son entourage lyonnais : les libertés d’une société complexe », Cahiers Textuel, n° 28, 2005, p. 11-34.
GIUDICI, Enzo, Louise Labé e « l’École Lyonnaise ». Studi e ricerche con documenti inediti (avant-propos de Jean Tricou), Napoli, Liguori, 1964
HUCHON, Mireille, Louise Labé : une créature de papier, Genève, Droz, 2006.
HUCHON, Mireille, Le Labérynthe, Genève, Droz, 2020.
MARTIN, Daniel, Signe(s) d’amante. L’agencement des Euvvres de Louïze Labé Lionnoize, Champion, 1999.
O’CONNOR, Dorothy, Louise Labé. Sa vie et son œuvre, Paris, Presses françaises, 1926.
RIGOLOT, François, Louise Labé Lyonnaise ou la Renaissance au féminin, Paris, Champion, 1997