1740 Alberti

Marcello Alberti, Istoria delle donne scientiate del Dotore Marcello Alberti, Naples, Felice Mosca, 1740, p. 5, "Aloisia Laba".

Un exemplaire numérisé est consultable sur le site Google Livres.

 

Aloisia Laba, Lionese, posseda si bel spirito nel exercitio delle scienze, che scrisse molto in Poesia francese & un dialogo in prosa latina pieno di conceti Filosofici e Morali, stampato in Lione 1556, assieme alle sue Elegie, e Soneti.

Marcello Alberti reprend et augmente le Théâtre de Della Chiesa (Theatro delle donne letterate, con un breve discorso della preminenza e perfettione del sesso donnesco, 1620), en adoptant lui aussi un classement alphabétique au prénom des dames. Il choisit de désigner Labé sous la même identité italianisée : « Aloisia Laba » et retient la même date de 1556 pour les Euvres. Alberti ici abrège la notice de Della Chiesa qui résumait déjà le chapitre de Paradin. Il n’a évidemment pas vu les Euvres puisqu’il évoque un dialogue en prose latine, pensant sans doute que « les concepts philosophiques et moraux » ne pouvaient être exprimés dans une autre langue que le latin. .